Le rôle de l’or est multiple, aussi bien dans le portefeuille des épargnants que dans les réserves des banques centrales par exemple. Valeur refuge en période d’incertitude économique, actif de diversification financière, réserve monétaire ou encore instrument de stockage de valeur, le cours de l’or est influencé par une multitude de facteurs, dont certains indicateurs économiques majeurs aux États-Unis comme en Europe.

Chaque semaine, nous tentons d’analyser ces différentes influences.

Principaux indicateurs américains (valeurs arrêtées au 16/10/2023)

  • Taux d’intérêt de la Réserve fédérale (Fed) : 5.5% en hausse ↗︎
  • Créations d’emplois en forte hausse ↗︎ , chômage en légère baisse ↘︎
  • Indice des prix à la consommation (IPC) américain : 3.69% (au-dessus des prévisions) ↗︎
  • Confiance des consommateurs US (indice Michigan) : 63 en forte baisse ↘︎
  • Valeur du Dow Jones : 33965 avec une tendance à la hausse sur la semaine écoulée ↗︎
  • Valeur du S&P 500 : 4376 avec une tendance à la hausse sur la semaine écoulée ↗︎

Principaux indicateurs européens (valeurs arrêtées au 16/10/2023)

  • Taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) : 4.5% en hausse ↗︎
  • Taux d’inflation moyen pour la zone euro : 4.3% en baisse rapide ↘︎
  • Taux de chômage pour la zone euro : 6.4% en baisse ↘︎
  • Confiance des consommateurs et des entreprises dans la zone euro : -17.8 en baisse ↘︎
  • Production industrielle de la zone euro : -5.1% sur un an ↘︎ mais +0.6% depuis juillet 2023 ↗︎
  • Balance commerciale en excédent de 6,7 milliards d’euros pour août 2023 ↗︎

Évolution du cours de l’or

Le prix actuel de l’once d’or est de 1,918.70 USD à l’achat et 1,919.70 USD à la vente.
L’once d’or était à 1861,46 USD au 09/10/2023. Le métal jaune a donc connu une progression positive de 3.13% en une semaine, avec principalement une forte augmentation durant la journée du 13 octobre.

Le cours de l’or en euro a suivi la même trajectoire, passant de 1762,76 € l’once le 9 octobre à 1818,45 € à la clôture des marchés le 16 octobre, soit une progression de 3.16%, avec là encore une très forte poussée le 13 octobre pour atteindre un sommet à 1838,75 € l’once.

Prix de l'or en direct

  • Aujourd'hui, le prix "spot" du gramme d'or est de 69.18 € et 75.06 $.
  • Aujourd'hui, le prix "spot" de l'once d'or est de 2151.86 € et 2334.57 $.

Il est probable que les tensions géopolitiques en Ukraine mais aussi la reprise du conflit israëlo-palestinien aient joué un rôle dans cette remontée brutale du cours de l’or, particulièrement en Europe. Toutefois, ces troubles n’ont pas été particulièrement plus virulents le 13 octobre dernier par rapport aux jours et aux semaines précédentes.

Il est plus vraisemblable que cette brusque appétence pour l’or soit surtout liée à la publication d’un certain nombre d’indicateurs économiques le vendredi 13 octobre, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe. En effet, à l’instar de l’Insee qui a publié les résultats détaillés de l’inflation de septembre pour la France (des chiffres plutôt bons néanmoins), l’Union Européenne s’interroge sur l’efficacité de la politique de hausse de taux de la BCE. D’autant plus que les chiffres de la production industrielle pour la zone euro annoncés le 13 octobre à 11h restent dans le rouge malgré une légère amélioration.

De la même façon, l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis reste au-dessus des prévisions et la confiance des consommateurs (dont l’indice a justement été publié, là encore, le 13 octobre) s’en ressent fortement.

Tous ces résultats plutôt moyens, voire carrément mauvais pour certains, engagent les investisseurs dans une réflexion de fond, à moyen ou long terme, car la politique des banques centrales n’a pas fini de peser lourdement sur la dynamique économique mondiale. On n’en voit aujourd’hui simplement que les premiers effets.

Même si elle sont aussi, alimentées par les tensions internationales, la menace d’une extension du conflit en Israël et le Hamas et l’accroissement brutal des risques d’attentats un peu partout dans le monde (on pense d’ailleurs au meurtre d’un professeur de collège en France le 13 octobre), les craintes légitimes des investisseurs qui ont été en partie confirmées par les récentes publications peuvent donc expliquer la remontée brutale de l’or en fin de semaine dernière.

Le choix des indicateurs

Les indicateurs sélectionnés sont ceux qui sont susceptibles d’influer sur le cours de l’or, à la hausse comme à la baisse. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que ces indicateurs n’agissent pas isolément. Leur impact sur le cours de l’or dépend surtout de la manière dont ils interagissent les uns avec les autres. En outre, il ne faut pas oublier l’environnement économique global ; en effet, d’autres facteurs comme les tensions géopolitiques, les crises financières ou encore les décisions des grandes banques centrales peuvent également orienter le cours de l’or.


Taux d’intérêt de la Fed et de la BCE : L’or ne produit pas d’intérêt. Donc, lorsque les taux d’intérêt augmentent, les actifs qui produisent du rendement deviennent plus attractifs au détriment de l’or dont la demande, et donc le cours, baisse.

Créations d’emplois aux Etats-Unis : C’est un bon indicateur de la santé de l’économie américaine susceptible de renforcer le dollar, ce qui peut exercer une pression à la baisse sur le prix de l’or. Toutefois, dans le cas d’une politique de resserrement monétaire, un fort niveau d’emploi peut inciter la Fed à poursuivre sa politique de hausse de taux, ce qui peut ralentir l’économie et amener les investisseurs à privilégier les valeurs refuges comme l’or.

Taux de chômage de la Zone euro : Comme pour les USA, ce taux donne une indication sur la santé économique de l’Union monétaire européenne. Un taux élevé peut ainsi renforcer la demande d’or en tant que valeur refuge… ou au contraire rassurer dans un contexte de hausse des taux, en laissant supposer un arrêt prochain de la politique de resserrement monétaire.

Indice des prix à la consommation (IPC) : Quelle que soit la zone concernée, cet indice reflète le niveau de l’inflation, laquelle, lorsqu’elle est trop élevée, peut stimuler la demande d’or qui est souvent considéré comme un actif de couverture contre l’inflation.

Confiance des consommateurs (et des entreprises) : Elle reflète le sentiment général à l’égard de l’économie. Une faible confiance peut entraîner une augmentation de la demande d’or en tant que valeur refuge.
Balance commerciale : Elle peut influencer la valeur des devises, notamment du dollar, qui à son tour peut affecter le prix de l’or.

Production industrielle de la zone euro : Elle donne une indication sur la santé du secteur manufacturier de la zone euro. Une baisse de la production peut être perçue comme un signe de ralentissement économique, ce qui peut stimuler la demande d’or.

Indices boursiers américains : La corrélation avec le cours est moins forte que les autres indicateurs, mais on sait qu’un marché actions florissant a tendance à détourner les investisseurs de l’or qui ne produit aucun intérêt.