Un compte VeraCash c’est simple à utiliser ! VeraCash, une appli et des fonctionnalités très pratiques, des opérations fluides et des informations accessibles à tout moment. Nous vous avons dégoté 10 « tips » qui vous permettent d’optimiser la gestion de votre compte VeraCash®.  Et d’ailleurs, le 8ème conseil va vraiment vous interpeller. Certains seront surpris même…

1. Télécharger l’application VeraCash® pour gérer son compte, c’est la base !

Avec l’application VeraCash sur votre smartphone, vous avez accès à votre compte en permanence. Le bouton vert et son symbole VeraCash blanc sont bien visibles au milieu de toutes vos applications. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la connexion via l’application est au moins aussi sécurisée que sur le site web, si ce n’est plus (car votre navigateur internet n’est plus une potentielle faille de sécurité).. L’application VeraCash est développée et maintenue par un partenaire qui a réalisé l’appli d’une autre grande banque, Fortuneo. Une grande attention est portée sur l’architecture et la sécurité des  différents protocoles de communication (APIs).

2. Pour suivre son compte, il faut se connecter régulièrement !

Régulièrement ne veut pas dire frénétiquement ! Pour le moment, le solde de votre compte VeraCash n’évolue pas toutes les secondes mais toutes les 15 minutes. Cela dit, une connexion régulière vous permet notamment de vérifier sur votre compte le montant de vos plus-values éventuelles qui changent au rythme des cours de l’or et de l’argent. Avant une dépense, cela vaut le coup d’aller y jeter un œil pour choisir son moyen de paiement.

répartition au crédit VeraCash

3. Vérifier régulièrement la répartition de ses métaux précieux

Le compte VeraCash est adossé à des métaux précieux, de l’or et de l’argent, sous forme de pièces, lingots ou jetons. C’est sa spécificité. Mais en plus, chaque utilisateur a la possibilité de choisir sa répartition en métaux précieux : la part d’or et d’argent. Et selon ses envies, ses choix ou le moment, il est possible de la modifier. Donc, il faut régulièrement ouvrir son appli VeraCash pour la vérifier et peut-être la faire évoluer.

4. Privilégier les dépôts en virement plutôt qu’avec une CB

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, VeraCash a décidé de prendre à sa charge les frais de dépôts en CB pour encourager le développement de votre épargne. Vous les voyez d’ailleurs apparaître sur votre application mobile sans que ces derniers ne soient appliqués ! Avant leur remise en service, il est donc peut-être utile de prendre de bonnes habitudes en utilisant le virement pour créditer votre compte. Si son délai de traitement est un peu plus long que le dépôt CB (de 24 à 48h maximum), ce service est totalement gratuit ! Et pour les plus pressés d’entre vous, l’option virement instantané a été activée depuis mars 2022 sur votre compte VeraCash pour vous permettre d’être au plus près de la cotation d’achat du moment.

À noter : Le virement instantané peut faire l’objet de frais supplémentaires facturés par la banque émettrice. Renseignez-vous auprès de votre agence. De plus, ce moyen de crédit en quelques minutes ne peut faire l’objet d’une quelconque annulation. Vérifiez bien l’IBAN personnel VeraCash sur lequel vous faites votre virement.

5. Mettre en place un virement automatique tous les 6 mois pour éviter les frais de compte inactif (oxydation)  

Sur le compte VeraCash, il n’y a pas à payer de droits de garde. Et pourtant, les onces d’or et d’argent sur lesquels votre compte est adossé sont stockées dans des coffres hautement sécurisés. Cela a bien évidemment un coût considérable, plusieurs centaines de milliers d’euros, pour la gestion de nos propres salles des coffres et pour les assurances. Nous avons mis en place une méthode originale pour éviter le stockage permanent de métaux précieux, sans jamais faire circuler de VeraCash : l’oxydation

Le principe est simple : si votre compte VeraCash est sans activité (ni crédit, ni débit) pendant 6 mois, une part dite d’oxydation est prélevée de l’ordre de 0,2% par jour. Pour éviter ce coût, il est donc recommandé de mettre en place un virement automatique d’au moins 1 euro tous les 6 mois. Et rassurez-vous, nous avons l’habitude de prévenir nos clients un peu endormis avant la date limite !

6. Faire des crédits régulièrement pour lisser les effets de cours

On appelle ça le DCA (Dollar Cost Averaging ) et ce n’est donc pas une défense anti-aérienne. Non, c’est une méthode d’investissement programmée qui permet d’éviter les effets de cours (des pics ou des chutes). 

Le principe est assez simple : on va fractionner son investissement avec des virements réguliers pour créditer son compte. Mécaniquement, on va avoir une moyenne du prix de l’or, parfois un peu élevé à d’autres moment moins cher. C’est vous qui décidez de ne pas vous intéresser du tout à l’évolution des cours des métaux précieux. Sinon, vous pouvez aussi attendre que les cours de l’or et de l’argent se retrouvent sur un support comme l’explique sur la chaîne Youtube de VeraCash le spécialiste de l’expertise technique Tradosaure. Avec la répartition, vous pouvez aussi choisir de privilégier selon les tendances l’un ou l’autre métal.

La série de notre chaîne Youtube "Les spécialistes" qui vulgarise les concepts économiques
répartition des métaux précieux VeraCash

7. Verrouiller sa répartition au débit

On l’a vu avec notre conseil numéro 3, il est possible de choisir sa répartition de matières précieuses pour les crédits sur son compte VeraCash. (Si vous ne vous en souvenez plus, remontez de quatre cases sans passer par la banque). Eh bien, cette répartition est prévue pour les dépenses, les débits donc. Par défaut, cette répartition est proportionnelle mais vous pouvez choisir de « verrouiller » une seule matière pour vos transferts de valeur ou vos achats avec votre carte de paiement. Ainsi, vous choisissez de ne dépenser qu’avec de l’or ou avec de l’argent !

8. Paramétrer vos notifications par email

On vous avait prévenu, c’est surprenant non comme conseil ? Surprenant mais bigrement utile surtout. En effet, vous êtes nombreux à nous contacter parce que vous n’avez pas d’informations sur un paiement, un crédit ou autres actes de gestion sur votre compte VeraCash. Souvent, c’est simplement un problème de notifications de mails mal paramétrées. Alors pensez à les vérifier.

VeraCash envoie des emails dits “transactionnels” indispensables car directement liés aux opérations liées à votre compte et des emails dits “marketing” (facultatifs) qui permettent de communiquer l’ensemble des nouveautés et développements. Dans le premier cas, c’est à vous de vous assurer que ces emails indispensables ne finissent pas dans votre dossier Spams.

9. Se renseigner sur la fiscalité !

Vos choix d’or disponibles sur votre compte VeraCash mais aussi le montant de vos dépenses peuvent avoir une incidence sur la fiscalité. Pour cela, vous retrouverez toutes les informations sur notre site si vous êtes résident fiscal français. Pour les autres pays, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’administration fiscale locale.

10. Penser à parrainer des proches

Évidemment, quand on a un bon plan, on le garde ! Mais quand même, un compte VeraCash ce n’est pas un coin à cèpes secret ou un petit troquet de quartier qui sert la meilleure tête de veau du pays. Donc, on peut en parler autour de soi. Cela permet aussi de créer un réseau et ainsi payer votre entourage gratuitement en métaux précieux, comme vous le feriez avec un compte Paypal par exemple. 

Et parrainer, c’est facile. Il suffit de se rendre sur son application VeraCash (téléchargée depuis la lecture du conseil numéro 1. Remontez de 9 cases toujours sans passer par la banque). Dans le menu, une rubrique parrainage. À chaque filleul, 10 VeraCash sont crédités sur votre compte.


Nicolas Faucon

Spécialiste inbound et digital depuis bientôt 10 ans, Nicolas est Responsable Marketing et communication du groupe AuCOFFRE. Il accompagne la croissance de VeraCash depuis 2016.

Sur le même thème
%d blogueurs aiment cette page :